Kathmandu to Syabrubesi......long way !!!

28/07/2010 - Pays : Népal - Imprimer ce message

28 juillet : départ pour Syabrubesi

Comme prévu je pars en avance dans le Langtang pour voir la famille de Pasang et Dawa et profiter aussi des magnifiques paysages du village de Thuman.

Départ de KTM à 6h30, lever à 5h, douche rapide puis je termine mes bagages.

Urken, le frère de Pasang m’amène jusqu’à l’arrêt du bus ….en moto……ce fut une partie de rigolade !!!!!! Le gros sac à dos sur mon dos et le petit entre Urken et moi, il y avait du poids sur la moto…..une photo n’aurait pas été de refus pour marquer le coup…….il a roulé à 20 à l’heure à travers toutes les petites rues, heureusement et quand il y avait des montées c’était un peu plus difficile, je me suis bien accrochée à mon siège !!! Une expérience à faire, je vous l’avoue, au moins une fois dans sa vie.

A l’arrêt de bus, je retrouve l’oncle de Julie, il retourne à Syabru et c’est donc lui qui m’accompagne sur le trajet. Je prends mon ticket de bus le jour même, avant le départ. Le trajet me reviens à 190 roupies soit environs 2 euro pour faire 150 km.

Le bus arrive et oh surprise…..il transporte plein de bouteilles de gaz sur le toit……je monte ou pas ?? J’ai pas trop envie de mourir……je demande à Urken si ça ne craint pas et il me dit non, c’est assez courant……et puis si femmes et enfants y vont, alors pourquoi pas moi !!!!

Urken m’installe derrière le chauffeur, bonne place mais parfois difficile d’accès….car il y a beaucoup de monde et de colis à transporter situés dans l’allée du bus.

C’est donc parti pour 150 km, départ à 6h30 comme prévu……allez courage……la route à flanc de montagne est assez bonne jusqu’à Trisuli (ville située dans une vallée à 72 km de KTM), elle est goudronnée avec parfois beaucoup de nids de poule. On a mis environ 3 h pour arriver jusqu'à Trisuli.

Après pour arriver à Dhunche, là c’est une autre histoire……une piste, parfois très boueuse suite aux fortes précipitations, parfois des éboulements…..une vrai partie de plaisir……j’ai dû me faire peur plusieurs fois croyant que le bus allait se renverser mais ce ne fut pas le cas. Dhunche est situé à environ 50 km de Trisuli, à environ 1950 m d’altitude. Donc on remonte dans la montagne, route de montagne, en lacet, peu de place pour doubler et lorsque l’on croise un bus ou camion qui descends dans la vallée, les chauffeurs sont des vrai as du volants !!!!

À Kalikasthan, on fait une pause, des népalais montent pour aller à Dhunche ou plus loin. Un jeune commence à me parler (d’où je viens, ce que je fais ici) et j’en profite donc pour lui demander combien il nous reste à faire de route jusqu’à Dhunche et là heeuuuuuu il y en a pour environ 3h, whoua génial. Il me dit qu’avec les fortes pluies des derniers jours, la route est par endroit très boueuse et c’est vrai on avance comme un escargot, à environ 10 km/h. un peu tape-cul parfois !!!!

On passe un premier éboulement en bus, les passagers qui sont dessus le bus sont priés de descendre et de le passer à pied, oh putain heureusement que je ne suis pas placée côté précipice, j’aurai encore plus balisé !!!! Cet éboulement était celui qu’on avait passé à pied l’an dernier. La chaussée a été remis de niveau mais quand on est passé, il y avait quand même une chute d’eau qui se déversait sur la route……mais bon le chauffeur sait ce qu’il fait et puis il a la vie de tous ces passagers entre ses mains. Un peu plus loin, il est 14h15, arrêt du bus car il y a eu un éboulement et la piste ne peut pas être emprunté par le bus. Donc tout le monde descends, femmes, enfants, bagages et hop on continue à pied…..L’oncle de Julie insiste pour que j’ai l’aide de quelqu’un pour porter mes bagages, il demande à une jeune népalaise et on part ensemble le c½ur léger pour rejoindre un bus après l’éboulement……….

L’éboulement, en effet, le bus ne serait pas passé, très boueux et il y a même des chutes de pierre. Je suis à la trace mon amie népalaise et quand elle me fait signe de courir, je la suis sans discuter….elle connait mieux les lieux que moi et oui on passe l’éboulement un peu dans le brouillard car un nuage s’est levé et on entends comme des chutes de pierres donc on avance vite. Ainsi passé, on rejoint le point de ralliement où nous attendent des bus, il est environ 14h40, j’aurai mis 30 min pour rejoindre l’autre bus comme prévu. Une fois tout le monde arrivé, on repart direction Dhunche.

A l’entrée de Dhunche, il y a un check point pour les touristes. Les touristes doivent s’acquitter d’un droit d’entrée dans le parc national du Langtang, celui-ci s’élève à 1000 roupies soit 10 Euro. Avant de partir de KTM, j’avis complété le permis d’entrée dans le parc que l’on doit fournir aux autorités ainsi qu’une photo (et le passeport bien-sûr). Je m’acquitte de ces formalités et fais patienter tout le bus !!!!

La ville de Dhunche se trouve juste après le virage, on l’atteint à 16h. Il nous reste que 15 km pour atteindre Syabrubesi; les derniers kilomètres les plus longs car le bus fait du 10 km/h, et l’on s’arrête tout les 100 m dans Dhunche pour prendre des gens….on n’est pas prêt d’arriver. La piste est pourri à la sortie de Dhunche, boueuse…..hummmm puis la descente vers Syabrubesu est une suite de lacets gravillonnés c’est un peu plus facile. Et enfin le pont que l’on aperçoit, Syabru n’est pas loin…….manque de pot, on est stoppé sur le pont……les chinois construisent un nouveau pont et ils barrent le passage avec un camion car ils déchargent des pierres pour consolider la falaise……ils n’en ont rien à foutre que l’on veuille passer, il faut que 2 gars du bus descendent et leurs expliquent qu’ils pourraient se garer un peu plus loin !!!! Hallucinant !!!!! Une fois c’est épisode de passé, on arrive enfin à Syabrubesi, il est 17h40.……….enfin, je commençais à avoir mal aux fesses !!!!!!

Donc au Népal, 150 km de route rythme avec environ 11h de bus (en comptant les arrêts) soit du 14 km/h de moyenne pour le bus, complètement effarant quand on sait qu’en France, on mets environ 1 à 2h pour faire ce trajet !!!!!! C’est ça le Népal, patience avant tout…….et on a le temps au moins d’admirer le paysage, mais bon c’est vrai que la route n’est pas très en état et j’espère que pour l’an prochain, année du tourisme au Népal, le problème sera résolu mais j’en doute !!!!! L’oncle de Julie est persuadé du contraire…..il verra bien.

 

Hi !!!

Long long trip by bus to go to Syabrubesi.

Departure at 6.30 am from KTM, arrival at 5.40 pm to Syabru.

 

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par KROUST
le 31/08/2010 à 14:39:41
A priori ils ne connaissent pas le 4x4 là bas ...

Laisser un commentaire

Copyright © Vanessa Tsering Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.