Gompaling

18/08/2010 - Pays : Népal - Imprimer ce message

Après notre pause à Khaidi, on reprends notre route mais oh surprise on s’arrête dans la maison de la s½ur d’hara Pasang au village de Khaidi pour manger un Dalh Baat. Avec tout ce que l’on a mangé, il ne passe pas très bien, on essaye d’en manger quelques bouchées pour faire plaisir à notre hôtesse; puis on se dit qu’à ce rythme on n’est pas près d’arriver à destination. Nos amis népalais, eux, ont de l’endurance et ils ne boivent pas avec modération, les verres de Hara se vident et se remplissent !!!!!

 

Après la pause repas, cette fois c’est la bonne, on prends la route…..le chemin long et pentu jusqu’à la gompa. Ce fut interminable, je l’avoue !!! Dans la brume, la pluie, les pépés, il me tardait d’arriver à destination.

Sur le chemin, on a quand même eu droit à un cours d’histoire…..Padmasambhava a séjourné sur les lieux donc à chaque pierre, les népalais nous racontaient son histoire. Ce fut fort sympathique. Mais plus on montait, plus on se trouvait sur un territoire calme et serein, une forêt de pin agréable à traverser., avec leurs lieux de recueillement, un genre de cimetière, un immense shorten est présent rappelant la culture tibétaine et bouddhiste et sur le flanc de la colline, on aperçoit pleins de monuments rappelant la mémoire des disparus. C’est assez impressionnant à voir. C’est ici que j’ai trouvé une pépé entrain de me sucer le sang à un endroit fort sympathique, François m’aide à l’enlever car moi….beurk !!!!!!

La gompa n’est plus très loin. On y arrive dans la brume après bien 2 h de marche et les népalais nous font suivre les traces de Padmasambhava pour y arriver. C’est magnifique même si les nuages ne nous laisse pas voir le paysage. On y est accueilli par quelques habitants et surtout par la femme du lama (celui-ci nous a accompagné tout le long du chemin).

Les conditions ici sont très rudimentaires. Les toilettes sont à ciel ouvert, la douche n’existe pas, juste un point d’eau est présent et l’eau est hyper froide. On se fait une place au coin du feu car il ne fait pas très chaud dehors.

En allant au toilette avec Dorothée, que ne fut pas ma joie de retrouver une pépé quasiment au même endroit que la précédente…..elles m’en veulent ou quoi !!!!! Dorothée me l’enlève mais je saigne pas mal, plus que la première fois. Heureusement que François a une trousse de secours plus fourni que la mienne : désinfectant, Bétadine et puis voilà !!!

On installe nos affaires dans la gompa, ce sera ce soir là notre chambre. On se change car nos affaires sont trempés entre la sueur et la pluie. Des vêtements propres sont agréables puis on file au coin cuisine près du feu se réchauffer et attendre l’heure du repas. On est tous très fatigués, moi il me tarde juste une chose aller au lit !!!!!!

La nuit tombe assez vite, il fait froid, c’est vrai qu’on est à 3000 m d’altitude. On va tous au lit en même temps pas de bavardage après le repas, il doit être 21 h quand on se couche. Notre lit est rustique, sur le plancher de la gompa, 2 tapis faisant effet de matelas, notre sac de couchage et j’ai demandé une couverture supplémentaire pour nous couvrir au cas où on aurait froid !!!! La nuit est longue…..j’arrive un peu à dormir mais c’est sur rien de tel qu’un bon lit !!!!! Par contre, je m’interdit de me lever pour aller au toilette car il pleut des trombes d’eau.

Le levé est assez difficile car en ayant peu dormi j’ai du mal à émerger mais bon à 6h30 tout le monde est debout…..on est même réveillé par le papy du coin qui vient changer l’eau des bols d’offrande qui sont sur l’autel de la gompa…..trop sympa !!!

Après un ptit déj fort sympathique aussi : un grand bol de tsempa…..apparemment ça tiens bien au corps à ce que l‘on dit. C’est de la farine d’orge que l’on mixe avec le thé….humm rien de tel de bon matin….je ne suis pas trop fan mais je réussi quand même à vider la moitié de mon bol.

Après ce ptit déj de champion, on va voir les nomades. On pensait qu’ils n’étaient pas très loin mais….un campement se trouve près de la gompa mais les bêtes elles sont beaucoup plus hautes dans la montagne. Donc nous voilà de bon matin à crapahuter dans la montagne, à monter encore plus haut !!! Et en plus avec les guides que l’on a, on prends parfois des chemins un peu long;….on admire le paysage malgré la brume, on cueille des champignons et enfin nous voici sur un plateau où vaches, chèvres et nomades sont enfin là sous nos yeux. Superbe !!!!

Après quelques photos, un moment de repos, on redescends à la gompa par un chemin plus rapide. La préparation du repas est en cours : big momo en vue !!!! on en profite pour ranger nos affaires et être prêt au départ.

Un seul big momo me suffit car je n’ai pas trop faim et après on prends la route. Avec notre super guide Hara Pasang, on ne prend pas le chemin habituel mais un chemin de traverse, à travers champs pour voir de plus près les camps nomades. On passe donc où les animaux (vaches, chèvres) passent. Les chemins sont très boueux, il faut faire attention aux bouses et c’est vrai que ça change du chemin traditionnel. Une petite pause à mi-chemin avant d’arriver au village de Khaidi et on a tout le temps d’admirer la vue, il fait beau et le ciel est dégagé….c’est super.

La descente se fait assez vite et nous voilà déjà arriver à Khaidi. On reste quelques heures au village pour finir notre mission : interviewer au moins 10 familles pour le projet pommes. On passe de maison en maison. À chaque fois, on nous offre des pommes; au début j’en mange volontiers mais au bout d’un monde je n’en peu plus et les garde donc pour plus tard. Mon pantalon a les poches remplis de pommes, je dois bien avoir 1 kg de pomme sur moi !!!!! À la dernière maison, le lama du village nous béni avec un peu de beurre de yak sur la tête, une prière et nous offre une cata….très impressionnant.

Et enfin nous pouvons rendre le chemin de retour…..je n’en peu plus, suis crevé et la descente s’annonce difficile.

En effet, j’ai les jambes en compote (de pommes !!!!!!!! :D), je descends doucement, mon genou le pauvre souffre, mes jambes sont endoloris, vivement que j’arrive !!!!!!!

La descente a dû se faire en moins de 45 min mais ouf on est arrivé à bon port. Cette ballade était trop bien et c’est super de faire autant d’exercice. On retrouve l’équipe à la guest-house. Je déballe mes affaires, mon sac à dos, mes fringues puent, c’est une infection, je laisse tout en dehors de la chambre et demain une grande lessive s’impose. Pour ce soir, c’est repos et une bonne douche froide, un bon repas puis au lit pour une nuit réparatrice….ce n’est pas ce soir que l’on ira en discothèque !!!!!

 

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par KROUST
le 05/09/2010 à 20:38:18
t'as pas des photos de l'enlèvement des pépés ?
Par Vanessa Tsering
le 14/09/2010 à 07:06:06
pas de photo....sur le moment c'est assez degeulasse et on n'y pense pas.
c soit elle tombe toute seule car elle est pleine de sang, soit on la voit de suite et on l'enleve avec la main et on la balance loin de nous.....

Laisser un commentaire

Copyright © Vanessa Tsering Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.